Retour vers la liste

Juillet : un bon moment pour faire le point sur votre hypothèque

8 juillet, 2016 par Denis Doucet
Dans cet article
  • Adaptez vos paiements hypothécaires en fonction de l’évolution de votre situation 
  • Analysez votre budget pour y voir plus clair

Vous désirez adapter le versement hypothécaire à votre nouvelle situation?  Même si votre renouvellement d’hypothèque n’est pas au calendrier avant plusieurs années, cela ne veut pas dire que vous devez ignorer complètement votre prêt hypothécaire. En effet, les paiements peuvent habituellement être ajustés en tout temps en fonction de vos besoins et de vos objectifs, et ce, sans que vous ayez à renégocier votre prêt. 

Des changements majeurs dans votre vie

Si vous avez vécu un changement important dans votre vie, il y a de bonnes chances que vos paiements hypothécaires ne correspondent plus à votre réalité. Par exemple, si vous avez récemment obtenu une promotion ou que vous avez décroché un emploi permanent, peut-être serez-vous plus enclin à augmenter vos paiements hypothécaires.

Au contraire, si vos heures de travail ont été réduites ou que la famille s’est agrandie et qu’un des parents est maintenant en congé parental, vous voudrez peut-être alléger votre budget en diminuant temporairement vos paiements.

Dans la plupart des contrats hypothécaires, il est possible de modifier le montant des paiements que vous effectuez pour rembourser votre hypothèque. De plus, sachez que plusieurs institutions financières permettent à leurs clients de sauter un paiement. Un appel à votre courtier hypothécaire ou à votre conseiller financier vous permettra d’en savoir plus sur les modalités de ces options.

Faire un budget et le respecter

Juillet est une période propice pour planifier vos vacances, et donc votre budget, en fonction de votre destination. Pourquoi ne pas en profiter pour faire votre budget annuel (si cela n’est pas déjà fait, bien entendu)?

Un budget bien structuré doit évidemment tenir compte de vos revenus, mais aussi de trois types de dépenses : 

  • Les dépenses hebdomadaires – épicerie, pharmacie, essence et sorties;
  • Les dépenses mensuelles – hypothèque, électricité, assurances, prêt automobile, titres de transport en commun et frais de communications (cellulaire, Internet, téléphone et télévision);
  • Les dépenses annuelles – permis de conduire et immatriculation, vêtements, vacances et entretien de la maison.

Notez toutefois que le montant consacré au logement ne devrait pas représenter plus de 35 % de votre revenu brut. Si ce n’est pas le cas, il serait peut-être judicieux de réduire le montant de vos paiements hypothécaires.

L’impact sur votre hypothèque

Après avoir soustrait vos dépenses de vos revenus, évaluez le résultat obtenu : votre budget est-il équilibré (les dépenses égalent les revenus), déficitaire (les dépenses excèdent les revenus) ou excédentaire (les revenus excèdent les dépenses)? Cela vous aidera à déterminer si vous devez maintenir, augmenter ou diminuer vos paiements hypothécaires.

Si votre budget est excédentaire, vous pourriez envisager d’augmenter le montant de vos versements. Cela vous permettra de rembourser votre hypothèque plus rapidement et de payer moins d’intérêts. Pour visualiser de quelle façon le montant de votre paiement influence les intérêts que vous payez ou le terme de votre hypothèque, nous vous invitons à utiliser le calculateur hypothécaire de notre site web.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre courtier Multi-Prêts pour obtenir plus de détails.

À retenir
  • Établissez votre budget pour savoir si vos paiements hypothécaires sont adaptés à votre situation
  • Un changement dans votre situation financière peut être l’occasion de revoir le montant de vos paiements hypothécaires
  • Un paiement hypothécaire plus élevé permet de réduire les intérêts que vous payez
Partager
Retour vers la liste