Retour vers la liste

Rembourser son hypothèque ou investir?

20 mai, 2016 par Denis Doucet
Dans cet article
  • Apprendre à comparer les taux
  • Tranquilité d’esprit VS diversification des placements
  • Considérer ses objectifs et ses plans pour les prochaines années

Être endetté est une situation normale, mais toujours un peu inconfortable.  La plupart des gens ont envie de se libérer de leurs créances le plus vite possible et il est certainement très sain de maintenir une bonne gestion de ses dettes. Mais quand il nous reste de l’argent chaque mois, est-il mieux de l’investir dans son REER ou de rembourser son hypothèque? Voici quelques pistes qui contribueront à votre réflexion.

Se prémunir contre les hausses

En remboursant votre hypothèque plus rapidement, vous diminuez le montant d'intérêt total à payer. De plus, si les taux montent lors d’un renouvellement, l’intérêt sera calculé sur un plus petit montant. Voilà qui est souhaitable quand on aime la tranquillité d’esprit!

Selon certains experts, rembourser son hypothèque l’emporte souvent sur la cotisation à un REER en raison des bienfaits psychologiques qu’apporte l’allègement d’une dette. Savoir que son fardeau diminue est définitivement agréable pour la majorité des gens. Mais est-ce toujours la bonne décision? Essayons de voir encore plus loin.

Qu’en est-il de la diversification?

S’il y a bien une chose à savoir en matière de gestion financière, c’est la nécessité de diversifier ses placements. À ce titre, décider de rembourser son hypothèque (au lieu d’investir ailleurs) constitue une entrave à ce concept. Pourquoi? Parce que cela signifie que vous placez entièrement votre confiance dans votre seul actif : votre maison. Dans ce scénario, vous êtes perdant si les maisons diminuent de valeur dans votre quartier ou si le marché immobilier est au ralenti au moment où vous devez vendre. La diversification est donc à considérer également dans la réflexion.

Une stratégie en fonction de son mode de vie

La décision de rembourser son hypothèque ou d'augmenter son REER dépend de la situation de chaque foyer. Il faut considérer le montant de l’hypothèque, le taux d’intérêt, l’âge des personnes concernées et où elles sont dans leur vie.

Le choix sera très différent pour un couple qui approche de la retraite et un autre qui attend son premier enfant!  Ceux qui ont une carrière risquée pourraient préférer la certitude d'une maison payée et cotiser à leur REER dans une seconde phase de leur vie professionnelle. À chacun sa stratégie, l’important est d’en avoir une!  

À retenir
  • Plusieurs éléments sont à considérer quand vient le temps de décider entre rembourser ou investir.
  • Votre tolérance au risque, votre âge et vos plans pour les prochaines années sont des facteurs à prendre en compte.
  • Votre courtier hypothécaire est bien placé pour vous aider à évaluer vos différentes options.
Partager
Retour vers la liste