Retour vers la liste

Une hypothèque après 50 ans, c’est normal?

1 septembre, 2016 par Denis Doucet
Dans cet article
  • Claude et Diane souhaitent payer les études de leur filleul.
  • Sylvie et Pierre aimeraient rembourser complètement leur hypothèque.
  • Comment rester plus longtemps dans sa maison ?

Couple coupant des légumes

Avoir une hypothèque après 50 ans est plus fréquent qu’on le croit ! Et contrairement à ce qu’on peut penser, cela est très souvent pertinent et justifié.

Il n’y a pas si longtemps, avoir une maison libre de dettes était l’objectif de bien des travailleurs. Aujourd’hui, 37 % des gens de 55 ans et plus possèdent toujours une dette hypothécaire, mais celle-ci est devenue un élément important de leur stratégie financière !

Plusieurs facteurs démographiques et sociaux font en sorte que le profil des 55 ans et plus est bien différent de celui de la génération précédente et de la suivante. Ce groupe bénéficie plus souvent de fonds de retraite de leur employeur comparativement à leurs parents et bien souvent, à leurs enfants ! Les babyboumeurs ont été privilégiés à ce chapitre et peuvent profiter de revenus supplémentaires qui leur permettent d’obtenir des prêts hypothécaires plus élevés que leurs parents.

Mais pourquoi avoir une hypothèque quand on approche de la retraite alors ? Examinons deux cas précis.

CAS # 1 : Financer des études

Étudiant universitaireClaude, 58 ans et Diane, 52 ans, ont 100 000 $ d’économies en banque.

Actuellement, le couple paie une hypothèque de 438 $ par mois, dont le solde de 45 000 $ est amorti sur 10 ans. Le couple souhaite payer les études universitaires de leur filleul, estimées à 35 000 $. Claude et Diane ont deux options : 
1.    Utiliser leurs économies. Celles-ci fondraient alors à 65 000 $.
2.    Refinancer leur propriété. La nouvelle hypothèque coûterait : 

  • 723 $ par mois si l’amortissement demeure à 10 ans.
  • 517 $ par mois si la période d’amortissement est augmentée à 15 ans.
  • 438 $ par mois si la période d’amortissement est augmentée à 18 ans et demi.

En refinançant leur propriété sur 18 ans et demi, ils pourraient financer les études de leur filleul en conservant leurs économies de 100 000 $ tout en maintenant leur paiement hypothécaire stable. Pour en savoir plus sur le refinancement, consultez la section refinancement de notre site. 

Cas # 2 : Remboursement de l’hypothèque avant la retraite

Sylvie et Pierre ont 50 ans. Leur versement hypothécaire se chiffre à 517 $ par mois et le solde est de 75 000 $, amorti sur 15 ans. Sylvie et Pierre aimeraient rembourser complètement leur hypothèque avant de prendre leur retraite dans 10 ans. En augmentant leur paiement mensuel à 723 $, ils pourraient prendre leur retraite à 60 ans et leur hypothèque serait complètement remboursée.

Comment rester plus longtemps dans sa maison ?

Moins endettés que ceux des autres provinces, les Québécois de plus de 55 ans affichent une dette hypothécaire moyenne de 140 000 $. Promis à une vie plus longue que la génération précédente et confrontés à un marché immobilier dispendieux, ils choisissent bien souvent de rester dans leur maison plutôt que d’aller en condo ou en logement. Pour ce faire, ils doivent recourir au refinancement ou à hypothèque inversée afin d’avoir les liquidités nécessaires pour profiter pleinement de la vie.

Pour ceux qui ont plusieurs paiements mensuellement à assumer, un refinancement de la dette hypothécaire permettra de réduire les paiements mensuels totaux dans le but d’atteindre plus rapidement le fameux statut de « zéro dette ». D’autres choisiront cette option afin d’aider leurs enfants à payer leurs études ou à acheter leur première maison, plutôt que de leur laisser un héritage.

Comme on peut le constater, plusieurs raisons justifient une dette hypothécaire après 50 ans. Nos courtiers pourront vous aider à envisager toutes les possibilités afin de trouver ce qui vous convient le mieux !

À retenir
  • Il peut être tout à fait justifié d’avoir une hypothèque après 50 ans
  • Votre courtier vous aidera à établir les scénarios et faire les meilleurs choix
Partager
Retour vers la liste