Retour vers la liste

Rénover sa maison à peu de frais grâce à la récupération

21 avril, 2020 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article

- Partir à la chasse aux matériaux
- Prendre des précautions
- Donner une seconde vie à ses meubles
- Utiliser des matériaux recyclés
- Profiter de programmes pour la rénovation écologique
- Financer ses rénovations

C’est décidé! C’est cette année que vous rénoverez (enfin) votre vieille cuisine. Seul problème; votre budget est assez serré. Heureusement, il existe une solution qui vous permet de rénover à faible coût, tout en minimisant votre impact sur l’environnement : la rénovation économique et écologique. 

Alors que la rénovation traditionnelle exige généralement des matériaux neufs et possiblement coûteux, la rénovation économique et écologique, quant à elle, utilise des matériaux recyclés. Vous donnez ainsi une seconde vie à des objets qui sont déjà en votre possession. Bien exécutée, elle vous permet de réaliser d’importantes économies.

La rénovation économique et écologique exige un peu plus de préparation que la rénovation traditionnelle. Vous ne pouvez pas simplement vous rendre dans un magasin et choisir, par exemple, vos nouvelles armoires de cuisine parmi une vingtaine de modèles. Vous devez être en mode « chasse au trésor ». 

Commencez par consulter les sites de petites annonces. Contrairement à la croyance populaire, on n’y trouve pas seulement des meubles et des livres. On y voit également les indispensables en matière de rénovation : des baignoires, des planchers, des tuiles de céramiques, des luminaires, des briques, des accessoires de plomberie et même des portes et des fenêtres.

Lors de vos recherches, lisez bien les descriptions et n’hésitez pas à demander au vendeur des photos supplémentaires si vous avez des doutes sur la qualité d’un produit. Assurez-vous également de pouvoir transporter les matériaux. Autre conseil : abstenez-vous, dans la mesure du possible, d’opter pour des matériaux qui se trouvent à plusieurs heures de route de votre municipalité. Vos frais de transport exploseront, ce qui sera néfaste à la fois sur votre portefeuille et la planète.

Vous n’avez pas trouvé tout ce que vous cherchez? Certains sites peuvent vous envoyer des alertes lorsqu’un vendeur publie l’annonce d’un produit susceptible de vous intéresser.

En attendant de recevoir de nouvelles notifications, pensez à visiter des commerces spécialisés dans les meubles et matériaux de seconde main. On en trouve un peu partout au Québec. Des écocentres et ferrailleurs acceptent également de vendre à bon prix certains articles. Songez aussi aux ventes-débarras, qui peuvent être de véritables cavernes d’Ali Baba.

Quel que soit l’endroit où vous vous procurez vos matériaux, prenez les précautions nécessaires pour éviter de ramener à la maison des invités indésirables, comme des termites et des punaises de lit. Ces bestioles transformeront vos travaux en cauchemar. 

Prenez des précautions

L’achat de matériaux de seconde main est différent de l’achat de matériaux neufs. Vous devrez souvent procéder à certaines manipulations, comme retirer les clous d’une planche et la sabler avant de pouvoir l’utiliser. Veillez donc à avoir les outils adéquats et à les ranger à l’abri des enfants. 

En fonction de l’ampleur de votre projet, prévoyez un espace sec, protégé et suffisamment grand pour entreposer tous vos matériaux. En effet, il s’écoulera peut-être quelques semaines avant que vous puissiez vous procurer tous les matériaux nécessaires à vos rénovations.

Donner une seconde vie à ses meubles

Donner une seconde vie à des meubles permet de réaliser d’importantes économies tout en diminuant la quantité de déchets que vous produirez pendant vos rénovations. Vous pouvez par exemple changer les poignées des armoires de la cuisine pour leur donner un nouveau look ou repeindre une vieille baignoire avec une peinture spéciale. Vous avez des portes et des boiseries d’époque? Au lieu de les remplacer, pourquoi ne pas les faire décaper? Vous donnerez du cachet à votre maison, en plus de faire plaisir à votre portefeuille.

renovation_ecologique.jpg

De plus, avec un peu d’imagination, vous pouvez faire du neuf avec du vieux. Vous trouverez en ligne une foule de tutoriels vous expliquant, étape par étape, comment donner une seconde vie à des objets. Vous pouvez ainsi transformer votre vieille table de cuisine en îlot ou encore utiliser des tuyaux de plomberie pour créer une bibliothèque d’allure contemporaine.

Par contre, si vous voulez décaper un vieux plancher ou de vieilles fenêtres ou portes, assurez-vous que la peinture qui les recouvre ne contienne pas de plomb. Présent dans la peinture jusque dans les années 1970, le plomb pose un risque pour la santé, surtout chez les enfants qui peuvent souffrir de complications neurologiques. S’il y a du plomb, confiez cette tâche à des experts.

Utiliser des matériaux recyclés

Parfois, même avec la meilleure volonté du monde, il est difficile de trouver certains matériaux. Si c’est votre cas, sachez que vous avez une autre possibilité : les matériaux recyclés. Depuis les dernières années, on en trouve de plus en plus sur le marché. Bien sûr, tout le monde connaît la peinture recyclée, mais il existe de nombreuses autres options, comme l’acier recyclé, un matériau durable et polyvalent pouvant remplacer la plupart des poutres en bois d’une maison. Vous contribuez ainsi à sauver des arbres, tout en diminuant les déchets envoyés dans les sites d’enfouissement.

Vous changez le comptoir de votre cuisine? Dans ce cas également, vous disposez de différentes options. Vous pouvez par exemple opter pour un comptoir de verre recyclé, de céramique recyclée ou encore de papier recyclé. Même si ces matériaux semblent fragiles, ils sont aussi résistants et faciles à nettoyer que les comptoirs traditionnels, tout en étant abordables.

Si vous ne savez pas quels matériaux recyclés utiliser, n’hésitez pas à demander conseil à un entrepreneur ou à un architecte spécialisé dans les rénovations écologiques pour vous orienter vers les bonnes ressources. 

Profiter de programmes pour la rénovation écologique

En fonction de l’envergure de vos travaux et de votre budget, vous êtes peut-être admissible à certains programmes gouvernementaux. Par exemple, le programme RénoRégion accorde une subvention pouvant atteindre 95 % des coûts de rénovation (maximum de 12 000 $) aux propriétaires-occupants à revenu faible ou modeste, habitant en milieu rural.

renovation_economique_v2.jpg

Pour sa part, Éconologis est un programme qui permet de bénéficier gratuitement de conseils personnalisés pour améliorer le confort de sa maison. Si vous y êtes admissible, vous pourriez recevoir un nouveau réfrigérateur et profiter de l’installation de thermostats électroniques.

Certaines municipalités proposent aussi des programmes pour aider financièrement les propriétaires à rénover leur maison. La ville de Montréal offre par exemple un programme de rénovation résidentielle majeure et un programme de rénovation à la carte pour les plus petites rénovations.

Financer ses rénovations

Même si rénover écologiquement permet d’économiser de l’argent, vous aurez peut-être besoin de financement pour mener à bien votre projet. Dans ce domaine, votre courtier hypothécaire est la personne la mieux placée pour vous informer des différentes options dont vous disposez (marge de crédit hypothécaire, refinancement hypothécaire, etc.). N’hésitez pas à communiquer avec votre courtier.

À retenir

- Les sites de petites annonces sont de vraies mines d’or quand il s’agit de trouver des matériaux de rénovation.
- En général, les matériaux de seconde main ne sont pas « clé en main ». Vous devrez faire quelques efforts pour les adapter à vos besoins.
- Avec un peu d’imagination, vous pouvez donner une seconde vie à la plupart de vos meubles.
-Certains programmes gouvernementaux permettent d’alléger la facture des rénovations, si vous êtes admissible.