Retour vers la liste

Sécurité à la maison : prévenir et planifier les incendies

10 décembre, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Le détecteur de fumée

  • L’extincteur portatif

  • Le plan d’évacuation

Lorsqu’il est question d’incendie domestique, un moment d’inattention suffit pour que survienne l’irréparable. Avoir les bons réflexes en situation de crise peut donc sauver votre vie et celle de vos proches.

Consultez aussi notre article pour un temps des fêtes sécuritaire.

Le détecteur de fumée

Un avertisseur de fumée fonctionnel est de mise lorsqu’il est question de prévention incendie. Puisque la majorité des incendies résidentiels surviennent la nuit, il est important de veiller à ce que le vôtre émette une alarme assez bruyante pour vous réveiller. 

Les détecteurs doivent être placés sur chaque étage de votre résidence, ainsi qu’au sous-sol. Il est judicieux d’en faire l’installation dans les couloirs et les aires communes, tout en évitant une trop grande proximité avec les bouches d’aération, les appareils de cuisson et les systèmes de chauffage. Si vous habitez une maison à plusieurs étages, optez pour des avertisseurs interconnectés. Ainsi, peu importe la source des flammes, les différents détecteurs s’activeront en même temps. 

Si vous êtes locataire, il est du ressort du propriétaire de fournir des appareils en bon état de marche. Par contre, la responsabilité vous revient de voir à leur entretien.

Le gouvernement du Québec insiste à l’effet que tout avertisseur de fumée devrait être testé mensuellement. Il vous suffit d’appuyer sur le bouton d’essai jusqu’à ce que sonne l’alarme. Dans l’éventualité où votre appareil n’est pas muni d’un tel bouton, éteignez la flamme d’une chandelle juste en dessous du réceptacle. En temps normal, l’alarme devrait s’activer dans les trente secondes. Si ce n’est pas le cas, il vous faut absolument changer la pile de votre avertisseur, voire le remplacer pour un nouveau modèle. Quoi qu’il arrive, pensez à mettre une pile neuve une fois par an. Mieux vaut opter pour une pile à longue durée. Vous pourriez aussi choisir un modèle électrique avec une pile d’appoint en cas de panne.

Un détecteur de fumée a une durée de vie de dix ans. La date de fabrication de votre appareil devrait y être inscrite. Si ce n’est pas le cas, il serait grand temps de le remplacer.

détecteur de fumée 

L’extincteur portatif

Pour assurer la sécurité de votre famille, le détecteur de fumée doit s’accompagner d’un extincteur portatif. Celui-ci devrait être accessible, bien en vue et à proximité d’une voie d’issue. Veillez à y joindre les directives d’utilisation et d’entretien. Bien entendu, celles-ci doivent être lues et maîtrisées bien avant que survienne un incendie. Profitez de l’entretien annuel de votre avertisseur de fumée pour vous rafraîchir la mémoire quant à l’emploi de votre extincteur. 

Il existe trois classes d’extincteurs, variant selon le type d’incendie. Ceux de classe A visent le bois, le papier et le tissu. Les extincteurs de classe B sont employés sur les flammes issues de la graisse, de l’huile, de l’essence et de solvants chimiques, tandis que ceux de classe C concernent surtout les équipements électriques. 

Il est donc conseillé de faire l’acquisition d’extincteurs classés ABC qui, bien que plus dispendieux, sauront protéger votre famille, et ce, peu importe la source des flammes. Gardez toutefois en tête que ceux-ci peuvent uniquement être employés sur des feux naissants ou de faible envergure. Rien ne sert de tenter de maîtriser des flammes trop hautes. Vous risquez alors de compromettre votre sécurité. 

extincteur incendie

Le plan d’évacuation

Pensez aussi à élaborer un plan d’évacuation. Votre famille doit être en mesure de quitter votre domicile le plus rapidement possible en cas d’incendie. Pour ce faire, il est conseillé de dessiner votre propre plan d’évacuation sur un document physique, comme celui que propose le gouvernement du Québec. Vous aurez à prendre en compte les issues accessibles, ainsi que l’emplacement des avertisseurs de fumée et des extincteurs portatifs. Les sorties indiquées sur votre plan ne devraient en aucun cas être obstruées, ni de l’intérieur par des objets encombrants ni de l’extérieur par une potentielle accumulation de neige. 

Au même moment où vous révisez le guide d’utilisation et d’entretien de votre extincteur portatif, organisez un exercice d’évacuation avec toute votre famille.

Enfin, si vous êtes locataire, renseignez-vous auprès de votre propriétaire sur la procédure d’évacuation mise en place. 

À retenir
  • Puisque la majorité des incendies résidentiels surviennent la nuit, il est important de veiller à ce que votre détecteur de fumée émette une alarme assez bruyante pour vous réveiller. 
  • Il est conseillé de faire l’acquisition d’extincteurs classés ABC, malgré le fait qu’ils soient plus dispendieux.
  • Le gouvernement du Québec propose un document pour l’élaboration de votre plan d’évacuation résidentiel.