Retour vers la liste

Le chauffage d’appoint en hiver : foyers et poêles

18 novembre, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Combustible solide

  • Chauffage à granules

  • Foyer et poêle au gaz naturel ou au propane

Quand nos durs hivers décident de montrer de quoi ils en sont capables, un chauffage d’appoint provenant d’un poêle ou d’un foyer est toujours le bienvenu.

Si vous désirez apporter un peu plus de confort et de chaleur aux journées rigoureuses ou pour pallier certaines déficiences du système central, nous vous proposons une liste d’éléments à considérer.

pantouffles café et foyer

Foyers et poêles

Premièrement, distinguons les deux : le foyer est une installation encastrée tandis que le poêle est un appareil sur pieds.

Règlementation et normes

Avant de faire quoi que ce soit de ce côté, assurez-vous de bien connaître les normes d’installation et les règlements de votre municipalité.

Par exemple, avec son règlement sur l’utilisation des poêles et des foyers au bois, Montréal interdira sous peu tout appareil à combustible solide qui émet plus de 2,5 grammes de particule à l’heure dans l’atmosphère. À compter du 1er octobre 2018, les appareils tolérés devront faire l’objet d’une certification par un organisme approuvé par la ville (CSA, EPA).

On peut comprendre ce type de décision lorsqu’on constate qu’à Montréal, la combustion du bois de chauffage est la deuxième cause d’émission de particules fines après les transports.

Cela va donc affecter tous les poêles, foyers encastrés ou préfabriqués dans lesquels on fait brûler du bois ou d’autres matières solides. Puisqu’on parle de combustible solide, cela inclut aussi les appareils fonctionnant à l’aide de bûches écologiques, de granules et de charbon, mais exclut les foyers au gaz ou électriques.

Appareil à granules

Les poêles à granules sont considérés parmi les plus écologiques utilisant un combustible solide. Il est possible d’en trouver qui répondent aux exigences comme celles de la Ville de Montréal. Les granules sont fabriqués en récupérant les déchets de scieries, comme les copeaux de bois et le bran de scie. Cependant, leur coût est élevé. L’achat d’appareil à granules n’est donc pas une décision économique, mais plutôt une question de confort et de préservation de l’environnement.

Foyer et poêle au gaz naturel ou au propane

foyer au propane

À défaut de créer l’ambiance comme un foyer au bois peut le faire, cette option produit généralement plus de chaleur, est plus économique et se met en marche rapidement. Elle produit également moins d’émissions de particules. Puisque ce sont des sources d’énergie fossile non renouvelable, cela demeure toutefois une solution qui a ses inconvénients pour l’environnement. La production de ces combustibles, de l’extraction jusqu’au transport, amène son lot d’émissions de gaz à effet de serre.

Pour réduire l’impact environnemental, l’achat d’un appareil écoénergétique et un entretien régulier sont de mise.

Impact sur vos assurances

Il se peut que l’installation d’un foyer ou d’un poêle affecte à la hausse votre prime d’assurance. Dans l’éventualité où votre appareil devenait la cause d’un sinistre, il est dans votre intérêt d’avertir votre assureur de sa présence, avant les faits, afin de ne pas potentiellement réduire votre indemnité.

Dans un registre similaire, consultez notre article « Planchers chauffants : ce que vous devez savoir » et « Comment préparer efficacement sa maison avant l’hiver »

À retenir
  • Avant de faire quoi que ce soit de ce côté, assurez-vous de bien connaître les normes d’installation et les règlements de votre municipalité.
  • Les poêles à granules sont considérés parmi les plus écologiques utilisant un combustible solide.
  • Les granules sont fabriqués en récupérant les déchets de scieries, comme les copeaux de bois et le bran de scie.
  • Il se peut que l’installation d’un foyer ou d’un poêle affecte à la hausse votre prime d’assurance.