Retour vers la liste

Le minimalisme : vivre avec moins au quotidien

6 avril, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Le minimalisme, c’est quoi? 
  • Rendre votre décor minimaliste 
  • Consommer comme un minimaliste

Le minimalisme n’est pas seulement une façon de décorer sa demeure, c’est également un mode de pensée qui prend de plus en plus d’ampleur mondialement. 

Vivre de façon épurée, profiter des petits bonheurs et se contenter de l’essentiel est une façon de vivre influencée du 20e siècle et qui pourrait certainement inspirer votre façon de consommer. 

Qu’est-ce que le minimalisme exactement? 

L’art minimaliste est un courant né aux États-Unis au début des années 1960 qui était une réponse à l’expressionnisme abstrait et une opposition au pop art. Il est à l’origine de la citation populaire du designer Mies Van des Rohe «less is more» (moins, c’est plus) et est un héritage du modernisme. À travers les années, plusieurs artistes comme Robert Morris, Frank Stella ou Steve Reich ont utilisé le dépouillement et le réductionnisme dans leur art. 

Pour ce qui est du minimalisme dans le design, il est apparu beaucoup plus tôt au début du 20e siècle. On pouvait alors découvrir le minimalisme à travers les meubles et les décors qui semblaient à l’époque venir d’un autre monde. 

Bien que l’esprit minimaliste soit né il y a quelques décennies, ce n’est que tout récemment qu’on l’explore et l’applique dans nos modes de vie. L’industrialisation nous a quelque peu éloigné de cette façon de vivre et a modifié nos priorités, mais de plus en plus, certains veulent adopter la mentalité de nos ancêtres qui n’avaient que très peu de ressources et devaient se contenter du strict minimum. 

Rendre son décor minimaliste 

Si pour certains «minimaliste» veut dire «froid» et «peu accueillant», sachez que c’est tout le contraire. Ils vous est possible de créer un décor chaleureux dans lequel vous vous sentirez bien en vous détachant d’éléments dont vous n’avez plus besoin et en utilisant ceux que vous avez déjà chez vous ou de vous en procurer à faible coût.

Vous devez mettre l’accent sur les choses et leur utilité en privilégiant ce qui est uniforme, intemporel. On pensera alors à des couleurs unies, plus sobres. Une façon de penser «minimaliste» est aussi en intégrant les éléments de rangement à vos meubles ou vos murs. En apparence, le tout semblera alors plus rangé et propre.

Les décors minimalistes comprennent peu ou pas de rondeurs, on optera alors pour les lignes droites et on éliminera les motifs. Au niveau du mobilier, l’idée n’est pas d’en avoir peu, c’est surtout d’intégrer une cohérence. Dans ce cas, les meubles contemporains de certaines boutiques québécoises pourraient être un bel ajout. 

De rendre votre demeure plus minimaliste peut d’ailleurs être un bel argument de vente si vous comptez mettre votre demeure sur le marché prochainement.

Consommer comme un minimaliste

Nous sommes à l’époque de la consommation : nous travaillons pour en avoir plus, posséder plus. Consommer comme un minimaliste c’est avant tout de privilégier les expériences et le partage. Les biens matériels sont utilisés pour assurer un confort et être capable de vivre quotidiennement. 

Pas de panique! Ça ne veut pas dire qu’il faut vous départir de tout maintenant! Vous pouvez plutôt agir une journée à la fois en optant pour des choix plus écologiques et durables, afin de mettre de côté la consommation excessive. Par exemple, acheter des ampoules qui consomment moins, faire pousser vos propres herbes fraîches, recycler et utiliser des matières moins coûteuses comme le liège et l’osier.  

Il existe d’ailleurs plusieurs outils pour vous aider à faire des choix éclairés tout en respectant votre budget

La route vers la simplicité se fait lentement, l’important est de s’attarder aux petits gestes qui peuvent faire une différence dans votre environnement et dans votre décor pour que vous vous sentiez plus léger. Ça vaut la peine de collectionner les moments et non d’accumuler trop de choses!

À retenir
  • Le minimalisme est né au 20e siècle et se traduit par le dépouillement et le réductionnisme dans l’art et le design. Plus récemment, il est aussi adopté dans l’art de vivre. 
  • Un décor minimaliste se différencie par ses lignes, ses couleurs sobres et son côté pratique. 
  • Le minimalisme s’apprend lentement et peut débuter par des gestes écologiques et durables posés quotidiennement.
Partager
Retour vers la liste