Retour vers la liste

Quel type de placement vous convient le mieux?

20 août, 2019 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article

Quel type de placement vous convient le mieux?
- Le REER, parfait pour planifier votre retraite
- Le Fonds de solidarité FTQ, idéal pour économiser de l'impôt
- Le REEP, un coup de pouce pour retourner aux études
- Le REEE, investir dans l'avenir de ses enfants

Le temps où on cachait ses économies sous le matelas est révolu. De nos jours, l'une des meilleures façons de faire fructifier son argent est de l'investir dans des placements. Mais il faut avouer que le choix est vaste et qu'il est facile de s'y perdre. Alors, par où commencer?

Le REER, parfait pour planifier votre retraite

Si vous voulez épargner pour votre retraite tout en économisant de l'impôt, le régime enregistré d'épargne-retraite (REER) est le type de placement à choisir. Chaque année, vous pouvez y investir une somme représentant jusqu'à 18 % de votre salaire de l'année précédente. Ce montant ne doit toutefois pas dépasser le plafond annuel fixé par le gouvernement. Vous n'êtes pas en mesure de verser le montant maximum durant une année? Pas de panique, car les sommes inutilisées s'accumulent au fil des ans.

Il n'est presque jamais trop tard pour investir dans un REER. Vous avez jusqu'au 31 décembre de l'année de votre 71e anniversaire pour le faire. Bien sûr, il est préférable de commencer le plus tôt possible pour bénéficier des intérêts pendant plus longtemps.

Un imprévu? Vous pourrez peut-être retirer une partie du montant de votre REER. Attention, car vous devrez payer l'impôt sur ce montant, sauf dans certains cas, comme lors de l'achat d'une première maison ou d'un retour aux études à temps plein.

Le Fonds de solidarité FTQ, idéal pour économiser de l'impôt

Votre priorité est de réaliser d'importantes économies d'impôt? Il est peut-être avantageux d'investir dans le REER du Fonds de solidarité FTQ. Contrairement à un REER ordinaire, celui-ci vous procurera 30 % de plus d'économies d'impôt sur les premiers 5 000 $ investis. Ça peut valoir la peine si vous êtes un travailleur autonome ou que vos revenus sont élevés.

Évidemment, le but principal du REER est de se préparer à la retraite. Comme dans le cas d'un REER ordinaire, vous pouvez néanmoins retirer une partie des sommes investies avant d'avoir 65 ans, entre autres lors de l'achat d'une première maison ou d'un retour aux études à temps plein.

Si dans les dernières années, le rendement du Fonds de solidarité FTQ a été intéressant, il est important de préciser que les sommes que vous y investissez ne sont pas garanties. Si vous êtes de nature anxieuse ou frileuse, c'est un élément à considérer.

Le REEP, un coup de pouce pour retourner aux études

Vous aimeriez retourner aux études à temps plein, mais vous manquez de fonds? Avez-vous pensé au régime d'encouragement à l'éducation permanente (REEP)? Ce programme vous permet de retirer jusqu'à 20 000 $ de votre REER (10 000 $ par année civile) pour financer vos études ou votre formation à temps plein.
Le REEP vous permet également de financer les études et la formation à temps plein de votre époux ou conjoint de fait, mais pas celles de vos enfants. Dans ce cas, vous devriez vous tourner vers un autre programme, comme le REEE.

Attention, lorsque vous retirez des sommes de votre REER par l'entremise du REEP, gardez à l'esprit que vous devrez les rembourser, normalement dans un délai de 10 ans. Sinon, vous devrez payer l'impôt exigible. Mieux vaut donc planifier soigneusement l'échéance de vos remboursements pour éviter les mauvaises surprises avec le fisc des années plus tard.

placement-reee-famille.jpg

Le REEE, investir dans l'avenir de ses enfants

Si vous avez de jeunes enfants et que vous voulez épargner en vue de leurs études postsecondaires, le REEE est fait pour vous. Il permet de cotiser jusqu'à un maximum de 50 000 $.
Le REEE comporte deux avantages. D'abord, les sommes que vous y déposez fructifieront à l'abri de l'impôt. Ensuite, vous pourrez obtenir des subventions des gouvernements fédéral et provincial pour bonifier le montant de votre placement.

Lorsque votre enfant s'inscrira à un programme postsecondaire, vous pourrez décaisser en totalité ou en partie les montants accumulés dans le REEE, à l'exception des sommes provenant des subventions et des intérêts accumulés. Ces dernières sont assujetties à une limite annuelle fixée par la loi. Par exemple, dans les 13 premières semaines d'une formation postsecondaire, on ne peut retirer plus de 5 000 $.

Si vos enfants ne fréquentent ni le cégep ni l'université, vous devrez payer l'impôt sur les intérêts accumulés et rembourser les subventions que vous avez reçues. En revanche, les sommes que vous avez versées ne sont pas perdues.

Vous ne perdez pas non plus votre argent si vous retirez en partie ou en totalité les montants versés dans un REEE avant le début des études des enfants. Normalement, vous pouvez le faire à peu près n'importe quand, mais vous devez remettre les subventions reçues aux gouvernements.

Les placements éthiques, investir selon ses valeurs

Les placements éthiques, vous connaissez? Il s'agit de placements qui tiennent compte non seulement du bénéfice net d'une entreprise, mais également des facteurs environnementaux, sociaux et liés à la gouvernance (ESG).

Est-ce qu'une entreprise, par ses activités, pollue ou contribue à accentuer le réchauffement climatique? Comment gère-t-elle ses déchets et l'eau? Protège-t-elle les habitats? Voilà autant de questions qui sont abordées dans les facteurs environnementaux.

Les facteurs sociaux, eux, comprennent les relations entre l'entreprise et les collectivités et les relations avec ses employés. Par exemple, une entreprise qui offre de mauvaises conditions de travail, fait travailler les enfants ou a recours à de la discrimination perdrait des points.

Enfin, les facteurs liés à la gouvernance englobent les relations entre les administrateurs de l'entreprise et ses actionnaires, ainsi que la rémunération des cadres et les règles contre la corruption.

Grâce aux placements éthiques, vous pouvez investir votre argent dans des entreprises qui partagent vos valeurs. Mais est-ce que ça rapporte? Selon des experts, le rendement des fonds éthiques n'a rien à envier à celui des placements traditionnels; il est même souvent supérieur.

Que vous désiriez planifier votre retraite, effectuer un retour aux études ou encore investir dans l'avenir de vos enfants, il y a un placement pour vous. Avant d'investir dans un placement, lisez toujours le prospectus pour vous assurer que le produit vous convient.

À retenir

- Le REER est l'outil parfait pour faire fructifier ses économies à l'abri de l'impôt en prévision de la retraite.
- Même s'il n'est pas garanti, le REER du Fonds de solidarité FTQ permet de réaliser d'importantes économies d'impôt, tout en préparant sa retraite.
- Le REEP permet de financer un retour aux études à temps plein au moyen du REER.
- Le REEE permet d'économiser en prévision des études postsecondaires de ses enfants et de bénéficier de subventions gouvernementales.
- Les placements éthiques vous permettent d'investir dans des entreprises qui partagent vos valeurs.