Facebook pixel Facebook pixel

Facile à dire après coup

Dans cet article

  • Opter pour quel type de taux
  • Les conditions hypothécaires

Récemment, je suis retourné voir mes courriels de 2008, juste avant la crise financière. J’ai fait le tour des prêteurs avec leurs promotions du moment.

Il y a aussi bien sûr les normes qui ont beaucoup changé. C’est un peu comme Alice au pays des merveilles, la réalité était complètement différente.  Ce qui a retenu mon attention est le taux variable en promotion à ce moment : 4.25%.

Vraiment ? Les gens prenaient la peine de prendre un produit variable, donc plus risqué, à ce taux-là?

Oui mesdames et messieurs.

Ce taux serait vu aujourd’hui comme très élevé même pour un taux 5 ans fixe, beaucoup plus sécure.

Tout est relatif en hypothèque, et la notion de risque également. Depuis la crise financière de 2008, le taux variable a été le produit le plus stable de tous… Mais bon, le passé n’est pas garant du futur.

Ça m’a fait aussi réfléchir sur les gens qui prennent un terme de 2 ans, par exemple. Est-ce vraiment plus sécure qu’un variable?

Je me dis que s’il y a une hausse importante d’ici 2 ans, ces gens vont être confrontés assez rapidement à la hausse, avec peut-être un petit délai de quelque mois (contrairement à ceux qui ont pris du variable). Ils devront renégocier leur taux assez rapidement. Tandis que pour le variable, le rabais sur le taux préférentiel est bon pour 5 ans !

Tout ça est facile à dire après coup.

C’est comme à l’automne 2008, quand les taux commençaient à amorcer leur descente vertigineuse. La Banque HSBC avait sorti une promotion à 4.99% pour 5 ans fixe. Le premier prêteur à aller en dessous de 5%.

Vous ne pouvez pas imaginer la frénésie qui a suivi. On m’appelait de partout, plein de gens que je ne connaissais pas, des investisseurs, des médecins, autant du «high profil» que monsieur et madame tout le monde.  Le problème était aussi que la HSBC offrait à l’époque un service assez moyen, mais c’est une autre histoire.

Après coup, tous ceux qui ont signé à la hâte ce 4.99% pour 5 ans fixe ont pris une coûteuse décision!

Facile à dire après coup…

Mon point est que tout est relatif en hypothèque. Malgré les petites hausses récentes, les taux sont toujours historiquement très bas.

Ça me fait aussi penser qu’on devrait s’attarder beaucoup plus aux conditions du prêt. Certaines clauses de pénalités et certaines limitations pourraient également être très couteuses, peu importe le taux négocié !À retenir

  • Le taux est important
  • Les conditions du prêt doivent être davantage considérées
‹ Retour à la liste
Dans la même catégorie

Articles connexes