Retour vers la liste

Mini-maison, mini-hypothèque!

1 août, 2016 par Denis Doucet
Dans cet article
  • La mini-maison, est-ce pour moi?
  • Réduire son endettement grâce à la mini-maison
  • Une solution de résidence secondaire à peu de frais
  • Où puis-je construire une mini-maison?
  • Comment réduire ma facture d’électricité?

Aux États-Unis, la mode est bel et bien lancée : la mini-maison fait le bonheur des gens qui veulent avoir leur chez-soi à moindre coût. Au Québec, la mini-maison est encore un phénomène nouveau, mais elle gagne de plus en plus d’adeptes.

Ce n’est pas étonnant, puisqu’une mini-maison de 80 000 $ ne requiert qu’une petite mise de fonds et… une mini-hypothèque.

mini-maison colorées

Réduire l’endettement

Les mini-maisons sont des constructions de petite taille (habituellement moins de 1 000 pieds carrés) aménagées sur des pieux, des pilotis, des blocs de béton, etc. Elles ne possèdent donc pas de sous-sol et sont peu coûteuses à construire. Parmi les raisons évoquées lors de l’achat d’une mini-maison, on trouve son aspect écologique, mais surtout la possibilité de réaliser des économies. 

Aux États-Unis, à l’heure actuelle, plus des trois quarts des gens habitant une mini-maison n’ont plus d’hypothèque à rembourser. Voilà un argument de taille mis de l’avant par les promoteurs et qui vaut son pesant d’or. Avec un revenu familial raisonnable, il devient donc possible d’accéder à la propriété aisément, sans vous endetter pour les prochaines années.

Résidence secondaire de qualité

Fini le chalet à bas prix que vous devrez retaper pendant trois étés avant de pouvoir en profiter pleinement! La mini-maison pourrait être votre planche de salut vers des vacances à moindre coût, surtout si vous optez pour une solution de location à des tiers le reste de l’année. En raison de sa petite superficie et des matériaux simples utilisés pour sa construction, les coûts d’entretien demeurent minimes. 

Payer moins cher, tous les mois

Il est important de noter que, malgré leur simplicité, ces habitations présentent des coûts énergétiques très faibles. D’abord, elles sont souvent munies de panneaux solaires; ensuite, leur petitesse fait en sorte que la facture de chauffage est considérablement réduite (sans oublier l’absence de sous-sol à chauffer, qui aide grandement).

Certains regroupements iront jusqu’à associer la mini-maison à la simplicité volontaire (ou encore au downsizing) tellement elle est économique et pratique. En effet, bien des gens ne raccorderont pas la propriété à l’aqueduc ni au service public d’électricité. Elle peut, dans bien des cas, être complètement autonome. 

Un projet en évolution

Il est aussi possible d’investir un peu plus afin d’obtenir un plus grand terrain sur lequel construire une première mini-maison, puis, au fil du temps, y ajouter des « blocs » afin de se construire une petite villa. Et pourquoi ne pas se faire un bureau attenant à une première mini-maison? Avec une marge de crédit hypothécaire ou un refinancement adéquat, les solutions deviennent nombreuses et plutôt intéressantes! 

Les mini-maisons semblent aussi parfaites pour les familles qui s’agrandissent, ou encore pour loger un parent plus âgé ou un ado qui revient à la maison après quelques années.

Attention aux règlements municipaux

Avant d’entreprendre ce genre de projet, n’oubliez pas d’effectuer des recherches concernant les emplacements où il est permis d’aménager une mini-maison, car plusieurs municipalités exigent une superficie minimale pour la construction d’une habitation. Le service des permis de construction et d’urbanisme de votre municipalité pourra vous guider.

À retenir
  • La mini-maison vous permet d’avoir une plus petite hypothèque
  • La mini-maison est idéale comme résidence secondaire
  • Informez-vous auprès du service d’urbanisme de votre municipalité pour savoir si un projet de mini-maison est réalisable
  • La mini-maison est écologique, car elle vous permet d’économiser de l’électricité et requiert peu de matériaux
Partager
Retour vers la liste