Retour vers la liste

Être cosignataire pour un prêt : à savoir avant d’accepter

12 avril, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Pourquoi devenir cosignataire
  • Les responsabilités 
  • Les conséquences 

co-emprunteur hypothécaire

Rendre service et aider ses proches dans le besoin sont certainement des gestes remplis de noblesse. Cependant, cosigner un prêt est une faveur qui demande une grande dose de discernement et de vigilance. 

La raison d’être du cosignataire 

Si une institution financière exige un cosignataire à un emprunteur, c’est parce qu’on doute de sa capacité de payer ou parce qu’il ne répond pas aux nouvelles règles de qualification.

Dans le premier cas, un historique de crédit entaché ou inexistant peut en être la cause. 

Pour les cas d’incapacité de répondre aux nouvelles règles de qualification pour une hypothèque, l’addition d’un ou plusieurs cosignataires permet d’ajouter des revenus et de réduire l’endettement favorisant ainsi la demande de financement. Consultez notre texte sur la qualification pour en savoir plus.

En devenant cosignataire, vous devenez conjointement et solidairement responsable de la dette. En ayant les mêmes obligations que l’emprunteur principal, cela minimise grandement le risque pour le prêteur. 

Que ce soit pour un membre de votre famille ou un ami, voici les choses à considérer avant d’apposer votre signature au bas d’une demande de financement.

De quelles autres façons ma signature aide-t-elle l’emprunteur?

Grâce à votre ajout sur la demande de financement, vous pouvez éviter à l’emprunteur de faire affaires avec des créanciers aux motivations et politiques de prêts peu souhaitables. On fait ici surtout référence aux taux d’intérêt élevés et aux pratiques de perceptions trop agressives.  

Le financement peut être une excellente façon de se remettre sur pied, mais dans ce genre de circonstances, cela pourrait plutôt nuire à l’emprunteur. 

Avant de signer, voici quelques conseils que vous pourriez donner à l’emprunteur pour améliorer son dossier de crédit.S’il se remet d’une faillite, cet article pourrait également les aider.

Est-ce que j’accepterais de modifier mon train de vie si je dois assumer les paiements?

Vous devez être réalistes et considérer la possibilité que cette dette puisse entièrement devenir la vôtre. Si vous ne voulez pas changer vos habitudes de consommation dans l’éventualité où vous seriez contraint d’assumer la totalité des paiements mensuels, il serait de bon conseil de ne pas apposer votre signature sur la demande. Vous avez les moyens de payer, mais avez-vous envie que cela vienne réduire le montant que vous allouez à vos loisirs, voyages ou autres dépenses du genre ?

Est-ce que mon dossier de crédit peut se le permettre?

Le financement apparaitra sur votre dossier de crédit dès son émission. 

Si vous pensez demander du financement pour vous-même dans un avenir rapproché, assurez-vous que l’ajout d’une dette supplémentaire à votre dossier ne vienne pas vous mettre des bâtons dans les roues. Même si vous avez une entente avec l’emprunteur principal statuant qu’il est responsable du paiement, votre fiche de crédit indiquera que vous en êtes également responsable.

Est-ce que je fais confiance à l’emprunteur?

Bien souvent, l’emprunteur qui vous demandera de signer avec lui est de bonne foi. En voici quelques exemples communs :

  • Jeune sans historique de crédit
  • Travailleur autonome qui ne peut pas se qualifier
  • En perte d’emploi temporaire 
  • Une personne qualifiée avec les anciennes règles, mais qui ne peut plus transférer ses prêts pour un meilleur taux parce qu’elle ne se qualifie plus avec les nouvelles règles
  • Une personne qui voudrait refinancer pour faire des rénovations, mais qui ne se qualifie plus avec les nouvelles règles

Une erreur de jeunesse ou une période creuse peuvent avoir contribué à un dossier de crédit entaché. Normalement, vous détenez une perspective plus intime que l’institution financière sur la situation de l’emprunteur. Si la personne ne semble pas avoir redressé ses habitudes budgétaires, il serait préférable de dire non. 

Cependant, en acceptant de signer, il est fortement conseillé de porter une grande attention à l’assiduité des paiements de l’emprunteur. Demandez à l’institution financière de vous faire parvenir les états de compte afin de pouvoir corriger la situation le plus rapidement possible en cas de quelconque problème.

Pour les hypothèques, une chose très importante est de vérifier si les comptes de taxes municipales et scolaires sont payés. Si ce n’est pas le cas, la ville ou la commission scolaire peuvent lever une hypothèque légale sur la propriété et saisir la maison.  Le co-emprunteur se retrouvera donc avec une dette et aucun actif.

Le lien de confiance qui caractérise votre relation à l’emprunteur peut changer au fil du temps. Trop souvent, des membres de familles, d’anciens amis et ex-conjoints reçoivent l’appel d’agents de collection pour des prêts qu’ils avaient complètement oublié.  

À retenir
  • Un cosignataire permet à un individu d’obtenir du financement qu’il ne pourrait avoir autrement.
  • Le cosignataire a les mêmes responsabilités par rapport au remboursement de la dette que l’emprunteur.
  • En cosignant un prêt, vous devez être vigilant et tenir à l’œil l’état de compte.    
Partager
Retour vers la liste