Retour vers la liste

Prévoir un fonds d’urgence

10 juin, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Le montant nécessaire
  • Où le déposer ?
  • D’autres options

On en parle de plus en plus dans les médias, trop de gens ne gèrent pas leurs finances en tenant compte des imprévus et des aléas de la vie. Nonobstant ce constat, plusieurs continuent de négliger la constitution d’un fonds d’urgence.

Cet exercice fondamental devrait faire partie de la gestion budgétaire de tous les ménages afin de faire face aux mauvaises surprises. D’ailleurs, si vous avez besoin d’aide, certaines applications peuvent vous aider à monter un budget.

Des problèmes de santé, une mise à pied, des besoins d’entretien domiciliaire ou la réparation de la voiture font partie de ces choses qui peuvent arriver même si on préfère l’ignorer.

ourson

Le montant à amasser pour votre épargne d’urgence

Le fonds d’urgence devrait au minimum être suffisamment garni pour vous permettre de répondre à vos obligations financières et vos dépenses courantes pendant 2 mois. Toutefois, l’équivalent de 3 mois de vos revenus nets est la cible que vous devriez réellement viser.

La période de 3 mois est d’autant plus pertinente lorsque l’on considère les cas d’invalidité.  En effet, en cas d’invalidité, il faut en général attendre 90 jours avant de recevoir vos premières prestations de la part de votre assureur.

On suggère d’épargner au moins 10 % de votre revenu net sur chaque paie. De cette façon, il ne vous faudra qu’un peu plus de 2,5 ans pour cumuler un fonds d’urgence confortable. Si vos revenus augmentent, il serait bien avisé d’augmenter le pourcentage (15 %-20 %) que vous mettez de côté du même coup.

Une fois le fond d’urgence constitué, l’habitude d’épargne constituera des investissements à plus long terme et moins liquides. À ce point, il est inutile d’empiler un fonds d’urgence de 6 mois. Pour en apprendre davantage, lisez notre texte « la stratégie des 3 tiroirs pour maximiser son budget »

Où déposer votre fonds d'urgence ?

Les 2 options les plus fréquemment utilisées pour le fonds d’urgence sont les suivantes : le CELI et les comptes d’épargne à intérêt élevé. Le CELI offre l’avantage de ne pas imposer le rendement. L’important est de choisir un placement sûr qui vous permettra d’effectuer des retraits sans difficulté lorsque vous ferez face à un imprévu.

Si vous accumulez des dettes de cartes de crédit à gros taux d’intérêt d’un côté, il est inutile d’épargner à taux d’intérêt plus faibles de l’autre. Consultez notre texte afin d’en apprendre sur les façons de se sortir de l’endettement.

L’assurance vie

Une assurance vie pourrait être une option à considérer également. Pour en savoir plus, consultez notre texte « L’assurance vie : en avez-vous besoin ? ».

À retenir
  • L’équivalent de 3 mois de vos revenus nets est la cible que vous devriez réellement viser.
  • On suggère d’épargner au moins 10 % de votre revenu net.
  • Les 2 options les plus fréquemment utilisées pour le fonds d’urgence sont les suivantes : le CELI, et les comptes d’épargne à intérêt élevé.