Retour vers la liste

Entretien de la piscine : un guide pratique

9 juin, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Le paramétrage
  • Système au sel
  • Sécurité

Notre été est court, mais il est chaud. Si une piscine est une façon idéale d’en profiter, un entretien efficace est essentiel.

Voici donc un guide pratique pour un entretien économe de la piscine.

L’achat d’une pisine

Avant de vous lancer à l’eau, veuillez consulter notre guide pratique pour l’achat d’une piscine.

Si vous optez pour le chlore pour votre piscine

Plus économique, le chlore (autant pour la piscine creusée que la piscine hors terre) coûte plus ou moins une centaine de dollars annuellement. Le tout dépend bien sûr du volume d’eau. S’il ne demande pas d’équipement particulier, il oblige à entreposer et manipuler des produits chimiques.

La filtration compte pour la moitié de la qualité de l’eau. On change le sable du filtreur tous les cinq ans.

On ajoute le chlore afin de le maintenir de 3 ppm à 5 ppm. Un traitement-choc par semaine devrait suffire.

On doit viser un pH de 7,2 à 7,8. La dureté doit se situer entre 200 ppm et 300 ppm tandis que l’alcalinité doit se situer entre 80 ppm et 120 ppm. Un bon équilibrage réduit les besoins en chlore.

Que la piscine soit creusée ou hors terre, une pompe de piscine en marche continuellement durant tout l’été coûte de 200 $ à 400 $ en électricité. Une minuterie peut facilement réduire de moitié ce montant. Il existe également des pompes à double vitesse que vous pouvez programmer pour obtenir des économies un peu moins substantielles, mais la qualité de l’eau risque d’être supérieure.

Si vous optez pour le sel pour votre piscine

Un investissement minimal d’environ 700 $ est nécessaire pour équiper une piscine hors terre avec un système au sel. Si vous êtes habiles, vous pouvez économiser en l’installant vous-mêmes. La cellule doit être renouvelée après 5 ans pour environ 500 $. Moins difficile pour la peau des baigneurs et nécessitant moins de contact avec des produits chimiques, le système exige toutefois de toujours équilibrer l’eau.

Notez que contrairement au chlore, on n’utilise pas de minuterie avec le système au sel.

Toile solaire et chauffage de la piscine

En plus de garder l’eau chaude, la toile permet de réduire l’utilisation de produits. Pour une piscine chauffée, qu’elle soit creusée ou hors terre, on parle d’économie d’énergie d’un peu moins de 50 %.

La sécurité de votre piscine

Malgré l’importance que l’on accorde à l’entretien, la sécurité demeure la priorité. Le site Baignade parfaite présente tous les conseils à suivre et mesures à mettre en place afin d’éviter les accidents. Par exemple, l’ajout d’une clotûre autour de votre piscine. Selon le site, « La quasi-totalité des 300 000 piscines résidentielles du Québec ne sont pas entièrement conformes aux recommandations d’aménagement sécuritaire prônées par la Société de sauvetage. »

Pour y remédier, on propose d’envoyer un expert chez vous afin d’évaluer le niveau de sécurité de vos installations.

D’autres parts, l’arrivée du beau temps est aussi une bonne occasion pour un grand ménage. Consultez nos trucs et astuces pour le nettoyage du printemps.

Si vous êtes en processus de vendre votre maison, ne délaissez pas l’entretien de votre piscine. Elle est un élément important de la mise en valeur de votre maison. Consultez notre texte pour en savoir plus sur le « homestaging ».

À retenir
  • Plus économique, le chlore coûte environ une centaine de dollars annuellement.
  • Moins difficile pour la peau des baigneurs et nécessitant moins de contact avec des produits chimiques, le système au sel exige de toujours équilibrer l’eau.
  • La sécurité demeure la priorité.
Partager
Retour vers la liste