Retour vers la liste

Comment trouver un bon entrepreneur en construction

19 avril, 2017 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Recherche et demande soumissions

  • Est-il en règle ?

  • Les questions à poser 

Lorsque l’on s’y connaît très peu, dénicher un bon entrepreneur en construction pour effectuer des travaux chez soi n’est pas toujours une tâche facile.

Afin de se prémunir le plus possible des mauvaises surprises, voici quelques éléments importants à considérer avant de faire votre choix.

Demandez auprès de votre entourage et faites vos recherches

Il est toujours bon de commencer ses recherches en obtenant des recommandations de ses proches et amis. Toutefois, cela n’est pas garant de la qualité du service ou de l’assurance que l’entrepreneur est en règle. Vous devez pousser vos recherches un peu plus loin.

De nombreux organismes facilement trouvables sur le web — CAA Québec, APCHQ pour ne nommer que ceux-là — offrent des outils intéressants pour dénicher un bon entrepreneur. Les avis des internautes sur Google, Yelp ou toutes autres plateformes de ce genre sont des incontournables.

L’absence de mauvais commentaires n’est pas un gage de qualité, mais la forte présence de ceux-ci devrait vous inciter à passer au prochain. 

Assurez-vous que l’entrepreneur soit en règle

Il est exigé de tous les entrepreneurs en construction du Québec de posséder une licence de la Régie du bâtiment pour le locatif et certains types de travaux résidentiels. Assurez-vous que celle-ci est toujours valide en visitant le site web de la RBQ. Cette licence pourrait aussi vous permettre d’obtenir une indemnisation dans l’éventualité de vice de construction par exemple. Pour les rénovations domiciliaires qui ne concernent pas la structure, l’électricité et la plomberie, la licence n’est pas requise si vous êtes «propriétaire occupant».

L’office de la protection du consommateur offre un outil de renseignement sur les commerçants. Vous pourrez y voir s’il fait l’objet de mises en demeure de consommateurs et si l’office a eu à agir envers lui.

S’il a des employés de chantiers, assurez-vous que ses cotisations à la CCQ et la CSST sont payées.

Une vérification additionnelle au registre des entreprises est également de mise.

Si vous voulez faire construire votre maison avec l’aide d’un entrepreneur, consultez cet article pour plus de conseils.

Demandez plus d’une soumission

Une erreur trop fréquente est de se fier aveuglément à une seule recommandation. On conseille d’obtenir au minimum 3 soumissions pour l’exécution de vos travaux, peu importe les éloges qu’on vous a faits d’un entrepreneur.

En plus de vous permettre de comparer les prix, vous pourrez aussi connaître la manière dont les soumissionnaires comptent s’y prendre pour réaliser les travaux. Même si vous n’êtes pas un expert, vous pourrez ainsi noter des différences et poser des questions plus pointues à chacun d’entre eux. Soyez vigilants, un bas prix peut parfois se traduire par une baisse de la qualité.

Il est toujours utile de rappeler que lorsque vous ferez un choix, il est dangereux de ne pas formaliser le tout sur un contrat détaillé exhaustivement.

Méfiez-vous également des entrepreneurs qui demandent un dépôt important. Les paiements devraient s’échelonner selon l’avancement des travaux.

Posez beaucoup de questions

Quel est leur niveau d’expérience et quels types de travaux ont-ils l’habitude de faire ? Certains entrepreneurs peuvent détenir une grande expertise dans une spécialisation et très peu dans une autre. Comme mentionné précédemment, communiquez avec des organismes indépendants comme CAA habitation pour en savoir plus sur l’entrepreneur.

Est-ce que les gens qui seront sur le chantier sont ses propres employés ou des sous-traitants ? Il est tout à fait normal et dans les bonnes pratiques pour un entrepreneur de déléguer à d’autres contractants, mais assurez-vous qu’il demeure impliqué de près dans l’exécution des travaux. Exigez un engagement par écrit que l’entrepreneur demeure responsable des travaux et des sous-traitants.

Est-il possible de voir ses réalisations passées sur son site web ? Si oui, est-il en mesure de vous mettre en contact avec des clients antérieurs ?

Finalement, consultez cet article si vous considérez effectuer des rénovations pour mieux vendre.

À retenir
  • De nombreux organismes facilement trouvables sur le web — CAA Québec, APCHQ pour ne nommer que ceux-là — offrent des outils intéressants pour trouver un bon entrepreneur.

  • Il est exigé de tous les entrepreneurs en construction du Québec de posséder une licence de la Régie du bâtiment.

  • On conseille d’obtenir au minimum 3 soumissions pour l’exécution de vos travaux.

  • Certains entrepreneurs peuvent détenir une grande expertise dans une spécialisation et très peu dans une autre.

Partager
Retour vers la liste