Retour vers la liste

Les quartiers piétonniers dévoilés par le walk score

28 septembre, 2016 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article
  • Qu’est-ce que le walk score?
  • Les villes favorisant les piétons au Canada 
  • Le transit score et le bike score

Fondée en 2007, Walk Score est une entreprise dont la mission est d’évaluer la convivialité d’une ville pour ses piétons au moyen d’un nombre situé entre 0 et 100, aussi appelé le « walk score ». Très utile pour les futurs propriétaires sans auto, cet indicateur traduit la facilité avec laquelle les résidents d’une ville ou d’un quartier peuvent faire leurs courses quotidiennes à pied, par exemple l’épicerie, le nettoyeur, la pharmacie, l’institution financière, les restaurants et les parcs.

Ainsi, plus les résidences d’une ville se trouvent près des services essentiels, plus son walk score est élevé. Lorsqu’une ville obtient un score supérieur à 90, il s’agit d’un véritable paradis pour les piétons!  Un score de 70 à 89 signifie que la plupart des courses se font à pied, tandis qu’un pointage de 50 à 69 indique que seulement certaines courses peuvent être effectuées en marchant. En deçà de 50, vous aurez certainement besoin d’une voiture pour vos déplacements.

Un concept urbain

Le walk score s’avère très utile pour trouver un quartier qui vous permettra de vous affranchir de votre voiture. Au Canada, Vancouver se classe au premier rang de la convivialité pour les piétons, avec un score de 78, et Montréal se trouve en troisième position, avec 70,4.  Le walk score varie toutefois d’un quartier à l’autre, le Plateau Mont-Royal récoltant une note de 93! 

À titre de comparaison, la ville de Laval a un score de 47, car la plupart des déplacements requièrent une voiture, et la ville de Québec obtient 49.  Du côté des États-Unis, aucune surprise : New York est la ville possédant le score le plus élevé avec 88,9, en 2016. De toutes les grandes villes évaluées au Canada et aux États-Unis, Montréal se classe 14e, avec une note globale de 70. Pas mal!

Une question de santé

L’idée de Walk Score vient de ses fondateurs, Mike Mathieu et Matt Lerner, qui souhaitaient faire la promotion des quartiers piétonniers du Canada, des États-Unis et de l’Australie. Selon eux, ils présentent de nombreux avantages pour la santé, l’environnement et le portefeuille des résidents. 

Les futurs acheteurs disposent maintenant d’une autre variable à prendre en considération lorsqu’ils magasinent une propriété ou un logement. Pour les personnes ne désirant pas acheter de voiture, le walk score devient une mesure indispensable et déterminante dans le choix d’un lieu de résidence.

Le transit score et le bike score

Il existe également un indice évaluant la facilité de se déplacer en transport en commun, appelé « transit score ».

Par exemple, celui du Plateau Mont-Royal est de 97, grâce à la proximité des stations de métro et des circuits d’autobus. À l’opposé, celui de Québec est de 46, une note qui s’explique notamment par l’absence de transport souterrain. New York se classe au premier rang des villes d’Amérique, avec un transit score de 84, suivie de San Francisco, avec 80.

Vous êtes un adepte de vélo et vous voulez vivre dans la plus belle ville pour les cyclistes? Minneapolis vous attend avec ses 382 000 habitants et son bike score (indice mesurant l’accès aux pistes cyclables et aux voies réservées, les dénivellations et la connectivité de l’ensemble du réseau) de 81,3. Cependant, il n’y a pas de ville parfaite, car Minneapolis affiche un walk score de 68 seulement.

À retenir
  • Le walk score permet d’évaluer la facilité avec laquelle on peut effectuer ses courses à pied.
  • Le Plateau Mont-Royal est l’endroit au Québec où le walk score est le plus élevé.
  • Le walk score est un outil efficace pour ceux qui veulent s’établir dans une ville sans acheter d’auto.
  • Le transit score et le bike score sont aussi utiles pour évaluer la facilité des déplacements en transport en commun et à vélo.
Partager
Retour vers la liste