Retour vers la liste

Première maison et financement : guide rapide

12 juillet, 2016 par Denis Doucet
Dans cet article
  • Dois-je obtenir une préautorisation hypothécaire?
  • Quel est le montant de la mise de fonds?
  • Avez-vous un bon crédit?

Avant de vous lancer dans l’achat d’une propriété, vous devez analyser quelques points, dont la liquidité dont vous disposez. Toutefois, les conditions idéales pour acheter une maison vont au-delà de l’aspect financier. Voici quelques éléments importants à prendre en considération lors de l’achat d’une première maison. 

Faites vérifier votre crédit

Avez-vous un bon crédit? Voilà le principal critère pour être en mesure d’obtenir de bonnes conditions hypothécaires. En effet, à moins d’avoir gagné à la loterie ou reçu un héritage important, il est fort à parier que le financement est au cœur de l’achat de votre première maison!

Pour répondre aisément à cette question et ne pas vous retrouver devant des problèmes qui pourraient ralentir votre accession à la propriété, renseignez-vous sur votre cote de crédit. Cela vous aidera grandement à faire préapprouver votre prêt hypothécaire.

Obtenez une préautorisation

Pour l’acquisition d’une première propriété, il est fortement conseillé d’obtenir une préautorisation d’hypothèque. D’abord, cela vous donne des balises claires pour votre recherche en vous fixant un prix d’achat maximal. Il vaut mieux savoir dès le départ quelle est votre marge de manœuvre que de vous faire refuser un prêt après avoir eu un coup de cœur et rempli l’offre d’achat!

De plus, une préautorisation rassurera le courtier immobilier et accélérera la transaction entre les deux parties, car le processus de qualification peut parfois prendre quelques jours. Vous pourrez ainsi conclure la vente plus rapidement et dormir la tête reposée tout au long de l’évolution du dossier.

Établissez la mise de fonds

Le montant de l’hypothèque se calcule normalement de la façon suivante : le prix d’achat de la maison moins le montant de la mise de fonds que vous investirez. Donc, plus la mise de fonds est élevée, moins vous payerez d’intérêts lors du remboursement de votre prêt. Aussi, les versements seront certainement moins élevés (si l’amortissement demeure le même), ce qui vous permettra de conserver l’équilibre de votre budget. 

Pour amasser l’argent nécessaire à l’achat d’une maison (on parle normalement d’un minimum de 5 % de la valeur totale de l’achat, selon votre crédit et la valeur de la maison), les sources sont nombreuses. Il y a certes les économies personnelles dans les placements, mais assurez-vous que ces sommes sont disponibles! Les échéances de certains placements sont peut-être incompatibles avec le calendrier de votre projet d’achat.

N’oubliez pas les sommes disponibles dans vos REER, car ceux-ci peuvent être convertis en RAP (régime d’accession à la propriété). Ce dernier consiste à « vous prêter des sommes à vous-mêmes » et de les déposer à nouveau dans votre REER au cours des 15 années suivantes, et ce, sans intérêts. 

Vous avez les fonds nécessaires pour verser une mise de fonds de 20 % sur votre première maison? Voilà une excellente façon d’économiser, la prime d’assurance SCHL n’étant pas requise dans ce cas. Autrement, cette prime est obligatoire et peut s’élever à quelques milliers de dollars. 

À retenir
  • Faites vérifier votre crédit afin d’obtenir de bonnes conditions hypothécaires
  • Obtenez une préautorisation hypothécaire afin de vous fixer des balises de recherches
  • Établissez votre mise de fonds en fonction de toutes les sommes disponibles (RAP, placements, etc.)
Partager
Retour vers la liste