Retour vers la liste

Comment devenir propriétaire dans un marché de vendeurs

20 février, 2020 par Multi-Prêts Hypothèques
Dans cet article

- Questionnez-vous sur vos besoins
- Demandez une préapprobation hypothécaire
- Amassez une plus grande mise de fonds
- Les incitatifs d’achat
- Achetez une maison pour la rénover

Depuis quelques années, le marché immobilier québécois est un marché de vendeurs. En effet, la rareté des propriétés disponibles et le grand nombre d’acheteurs potentiels donnent l’avantage aux vendeurs. La demande étant plus forte, ces derniers ont le loisir d’augmenter le prix de vente de leur résidence, ce qui peut causer bien des maux de tête aux futurs propriétaires. Si vous êtes à la recherche d’une propriété, vous pouvez toutefois mettre en place certaines stratégies pour faire face plus efficacement à cette situation.

Questionnez-vous sur vos besoins

Avant de partir à la chasse aux propriétés, définissez vos besoins. Recherchez-vous une maison ou une copropriété? Une habitation neuve ou existante? Voulez-vous vivre dans un quartier branché ou déménager en banlieue? Combien de chambres la propriété doit-elle avoir?

En vous posant ces questions, vous en saurez plus sur vos besoins réels. Votre recherche de propriétés sera plus simple et plus rapide. Par contre, gardez en tête que vous devrez peut-être, en fonction de votre budget, faire des compromis, notamment sur la superficie de votre future maison et sa localisation.

Obtenir une préqualification hypothécaire vous donnera d’ailleurs une bonne idée du type de propriété que vous pouvez vous offrir. Cette étape, qui vous permet de savoir combien vous pouvez emprunter, peut se faire en ligne, dans le confort de votre foyer.

tendances_actuelles_marche.jpg

Demandez une préapprobation hypothécaire

Dans un marché de vendeurs, il n’est pas rare qu’un vendeur reçoive de multiples offres d’achat. Il sera évidemment porté à accepter l’offre la plus élevée… à condition que l’acheteur soit crédible.

En immobilier, la meilleure façon de rassurer un vendeur est d’obtenir une préapprobation hypothécaire. Ce processus, qui se fait avec un courtier hypothécaire, vous permet d’obtenir l’engagement d’une institution financière à vous prêter une somme d’argent, à condition de respecter certaines conditions.

Pour faire face à une guerre d’enchères, ne visitez pas les propriétés dont le prix demandé est déjà au maximum de votre capacité d’emprunt. Vous serez incapable de surenchérir si le prix proposé augmente et devrez retourner en mode « recherche de maisons ».

Amassez une plus grande mise de fonds

Une mise de fonds plus élevée vous donnera une plus grande marge de manœuvre. Non seulement vous pourrez vous offrir une maison plus chère, mais vous économiserez aussi des centaines, voire des milliers de dollars en intérêts.

De plus, si vous amassez une mise de fonds représentant au moins 20 % de la valeur de la propriété convoitée, vous n’aurez pas à payer l’assurance prêt hypothécaire de la SCHL. Vos versements hypothécaires risquent ainsi d’être moins élevés.

Amasser une mise de fonds est plus facile que vous ne le pensez. Commencez par établir un budget. Puis, essayez de voir les dépenses que vous pouvez couper. Par exemple, remplacez vos dîners quotidiens au restaurant par des lunchs préparés et désabonnez-vous des services (magazines, services de vidéo en continu, centre de conditionnement physique, etc.) que vous n’utilisez plus. Couper dans les petites dépenses paraît anodin, mais ce geste vous fera économiser des centaines de dollars annuellement, que vous pourrez ensuite réinvestir dans votre mise de fonds.

En plus d’économiser de l’argent, vous devrez vous assurer de diminuer vos dettes dans la mesure du possible. La première chose à faire est de payer le montant minimum requis tous les mois sur vos divers prêts.Essayez ensuite de rembourser vos dettes dont le taux d’intérêt est le plus élevé. Limitez également l’utilisation de la carte de crédit et ne multipliez pas les cartes de crédit. Pour éviter les mauvaises surprises, ne contractez pas non plus de modes de paiement « Achetez maintenant, payez plus tard ». Un niveau d’endettement plus bas vous permettra d’emprunter un plus grand montant et d’avoir accès à des propriétés un peu plus chères.

Les incitatifs d’achat

Pour vous aider dans vos démarches, le gouvernement canadien a récemment mis en place plusieurs incitatifs destinés aux nouveaux acheteurs. En 2019, la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) a par exemple lancé l’Incitatif à l’achat d’une première propriété. Prenant la forme d’un prêt hypothécaire avec participation équivalant à 5 ou 10 % de la valeur de la propriété, ce nouveau programme vous permet d’augmenter votre mise de fonds (vous devez déjà avoir la mise de fonds minimale) et d’acquérir potentiellement une demeure plus coûteuse. Par exemple, si vous achetez une maison neuve de 350 000 $, vous pourriez recevoir 35 000 $ en incitatif, soit 10 % de la valeur. Autre avantage, ce prêt n’est remboursable qu’au moment de la revente de la propriété ou 25 ans après l’achat.

Vous avez un REER? Si votre situation vous le permet, vous pourriez peut-être envisager d’avoir recours au régime d’accession à la propriété (RAP). Maintenant plus généreux, le RAP vous permet de retirer jusqu’à 35 000 $ de votre REER pour constituer votre mise de fonds. Une fois le RAP utilisé, vous aurez 15 ans dès la deuxième année suivant le retrait pour rembourser votre REER. Par exemple, si vous vous servez du RAP en 2020, votre période de remboursement commencera en 2022.

Acheter une maison pour la rénover

Les habitations récentes ne sont pas à la portée de tous les premiers acheteurs, même avec les nouveaux incitatifs gouvernementaux. Si vous aimez travailler manuellement et que les défis ne vous font pas peur, vous avez cependant accès à une option intéressante : la rénovation.

Vous pouvez en effet acquérir une maison qui n’est plus tout à fait au goût du jour dans le but de la rénover selon vos exigences. Pour ne pas transformer ce projet en gouffre financier, faites inspecter la propriété par un professionnel avant l’achat. Il vous dira si certains éléments de la maison convoitée, comme la plomberie, la toiture ou l’électricité, doivent être refaits à court ou moyen terme.

Dans votre budget de rénovation, prévoyez également un montant pour les imprévus − il y en a presque toujours dans ce genre de projet − pour faire face à des problèmes qui n’auraient pas été identifiés lors de l’inspection. De plus, si vous avez besoin d’engager des ouvriers pour effectuer certains travaux ─ comme refaire l’électricité ─, assurez-vous qu’ils sont compétents et qu’ils détiennent les permis et les assurances nécessaires.
Bref, grâce à une bonne stratégie, vous parviendrez à surmonter les difficultés imposées par un marché de vendeurs. Vous devrez peut-être amasser un peu plus d’argent, avoir recours à des incitatifs gouvernementaux et faire quelques concessions, mais vous finirez par accomplir votre objectif : acheter la maison de vos rêves.

À retenir

- Obtenir une préapprobation hypothécaire vous rend plus crédible devant les acheteurs, en plus de faciliter le processus d’achat.
- Plusieurs incitatifs gouvernementaux permettent aux nouveaux acheteurs d’avoir accès plus facilement à la propriété.
- Amasser une plus grande mise de fonds ou acheter une maison pour la rénover vous aidera dans certains cas à devenir propriétaire.